Rechercher

N'Y PENSE PLUS !


J'aime écrire.

J'aime le fait de pouvoir trouver les mots justes pour décrire une situation, une émotion.

J'aime pouvoir retranscrire de façon précise des pensées abstraites, qui quoi que puissantes, n'ont pas le pouvoir de changer le monde autour de moi si je ne les verbalise pas correctement. Cette envie de trouver et d'utiliser mes mots comme un peintre utilise son pinceau, m'a conduit il y a plusieurs années maintenant, à réaliser que nos mots ne sont que le prolongement de nos pensées.

Au final, seule "une pensée bien faite engendre des mots bien dits."

C'est cette réalisation qui m'a emmené à me focaliser sur le pouvoir de nos pensées. Voyez-vous, si nos pensées n'affectent pas toujours de manière visible le monde autour de nous, elles ne manquent jamais d'avoir un impact sur nous.

J'ai bien compris que plusieurs d'entre nous sont prisonniers, non pas de leurs mots, mais de leurs pensées. S'il y a des mots qu'il ne faut pas dire pour ne pas détruire ce qu'on essaie de bâtir, je crois qu'il y a des pensées qu'il ne faut pas penser pour ne pas se détruire soi-même. Il y a des pensées qu'il faut mettre en état d'arrestation. C'est de ce type de pensées dont je veux parler avec vous aujourd'hui.


Pour le faire, j'aimerais vous indiquer ce qui, selon la pensée de Dieu, doit être l'objet de nos pensées.

Philippiens 4:8
"Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées."

Considéré par ses contemporains (et même par les plus grands penseurs actuels dans le domaine de la théologie) comme un érudit en son temps, Paul établit une liste de ce qui doit être le focus de nos pensées. Je vous encourage, à étudier chaque point de cette liste, dans une volonté de prendre le contrôle de vos pensées.

C'est toujours l'apôtre Paul qui nous enjoint à nous attaquer de manière ferme à ces pensées qui constituent un obstacle à cet épanouissement que nous ne trouvons que dans l'obéissance à Christ. Voici ce qu'il dit:

2 Corinthiens 10:5
"Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ."

Il y a des pensées qui, si elles ne sont pas combattues, vont s'installer et devenir des raisonnements et au final des forteresses.

Très cher lecteur, nous ne pouvons pas nous permettre de penser n'importe comment.


L'un des exemples majeurs de ce type de pensées m'est venu à l'esprit alors que j'écrivais cet article. A cause de ma vocation/profession, je suis constamment en contact avec la race humaine. L'une des parties les plus importantes de mon travail consiste à écouter. En écoutant ce que les gens disent, je me suis rendu compte que ce qu'ils pensent d'eux, de leurs vies, de la vie, est souvent en total désaccord avec ce qu'ils disent vouloir. Mais ils le pensent. En fait ils sont prisonniers d'un type de pensées.


Pour ne pas m'étendre dessus dans cet article, voici une liste non exhaustive de pensées à ne pas laisser s'installer en nous. Il faut prendre la décision de lutter contre les pensées de:

- peur - échec - rejet - honte - découragement - abandon - condamnation - mort - tristesse - ...

En pleine situation de crise, au milieu d'un désarroi réel, attendant une mort certaine, le prophète Jérémie fait cette déclaration des plus surprenantes:

Lamentations 3:19-23
"Quand je pense à ma détresse et à ma misère, A l'absinthe et au poison; Quand mon âme s'en souvient, Elle est abattue au dedans de moi. Voici ce que je veux repasser en mon coeur, Ce qui me donnera de l'espérance. Les bontés de l'Éternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme; Elles se renouvellent chaque matin. Oh! que ta fidélité est grande!"

En pensant à sa misère et sa détresse, ainsi qu'à l'impasse dans laquelle il se trouvait, Jérémie a constaté que ses émotions s'en trouvaient affectées négativement.

  • N'est-ce pas ce qui nous arrive à tous?

  • N'est-ce pas ce que tu vis en ce moment?

Parfois sans nous en rendre compte, nous sommes tristes, déprimés, d'humeur maussade, parce que nous pensons à quelque chose que nous ne pouvons pas changer et qui obscurcit notre vision du futur.

Comme Jérémie, si nous voulons sortir de cet état émotionnel, nous devons changer l'objet de nos pensées.

En fait, il y a des choses auxquelles nous devons arrêter de penser! Oui je te le dis clairement: N'Y PENSE PLUS!
Si tu penses à quelque chose qui t'attriste et que tu ne peux pas changer, et dont tu ne veux plus être la victime, alors fais le choix de ne plus y penser.

Comment?!


Fais le choix de penser à ce qui va te donner de l'espérance. Fais le choix de penser à ce qui te donne de l'avenir. Je ne parle pas ici de pensées simplement positives, je parle de pensées VRAIES. Fais le choix de penser les pensées de Dieu à ton sujet!

Que Dieu te bénisse.