Rechercher

EN COULISSES

La vie peut parfois être considérée comme une succession d'événements stressants.


Très souvent, nous allons de responsabilités en responsabilités, de programmes en programmes, de défis en défis.

Parfois, même des événements heureux finissent par juste être considérés comme des sources de stress supplémentaires.

Le stress, l'inquiétude, la peur, tous des mots qui nous sont bien trop familiers et qui, comme une éclipse solaire, cachent la joie que nous devrions ressentir à plusieurs occasions de la vie.


L'histoire de ce mariage dans la Bible (Lire Jean 2:1-11) fait ressortir certains points qui me semblent cruciaux si nous voulons inverser cette tendance.

Comment garder la joie et la paix en dépit du stress qui vient avec les différentes périodes de transition dans nos vies? Comment être heureux quand on ne peut pas tout gérer?


1. Inviter Jésus à être présent

Bien trop souvent, nous considérons que Dieu ne s'intéresse qu'à certains événements de nos vies. A tort, nous croyons que Dieu ne peut être invité que lorsqu'il s'agit d'événements à caractère religieux. Mais il n'en est rien. Comme un père aimant, il souhaite participer à chaque moment. Comme vous le savez certainement, il est omniprésent et par son Esprit, il vit en nous. Pourquoi aurait-il encore besoin d'une invitation supplémentaire? Simplement parce qu'il ne s'impose pas à nous.

Il a fait le choix de nous donner la liberté, le pouvoir de choisir. Et ce pouvoir s'exerce même sur Lui.

2. S'attendre à un miracle

Je réalise que la vie peut se vivre avec ou sans la conscience du miraculeux, mais je suis convaincu qu'avec c'est toujours mieux. Il est reporté qu'Einstein aurait été du même avis que moi lorsqu'il a dit:

"Il n'y a que deux façons de vivre sa vie. L'une est de croire que rien n'est un miracle. L’autre est de croire que tout est un miracle."

Si Jésus est présent quelque part, nous pouvons, non, nous DEVONS nous attendre à un miracle.

En faisant cette déclaration, j'indique que nous devons donc nous attendre à ce qu'il y ait une ou des situations dans nos vies qui requièrent l'intervention du miraculeux. Ça veut dire que nous devons nous attendre à ce qu'il y ait des imprévus, des situations qui échappent à notre contrôle.

Ce qui m'emmène à mon dernier point:


3. Croire que Dieu travaille en coulisse

Les noces de ce couple (cf. l'histoire de Jean 2) se sont achevées sur une note heureuse, au point que le marié a été félicité pour quelque chose dont il ignorait l'existence.

Ce qui a rendu cette fin heureuse possible, c'est ce que Jésus a fait dans les coulisses.

Je crois que beaucoup stressent énormément dans la vie parce qu'ils ne croient pas que Dieu soit capable de travailler sans qu'ils ne le voient.

A l'instar d'Adam qui s'est endormi seul et qui lorsqu'il se réveille se trouve nez à nez avec celle qui va devenir sa femme, il y a des choses que Dieu ne fabriquera pas devant nos yeux. Parfois nous verrons juste le résultat final.


Je veux t'encourager cher lecteur à accepter de faire confiance à Dieu surtout quand tu ne le vois pas travailler. Quand il semble qu'il ne fait rien ou que les choses échappent à ton contrôle, souviens- toi que tu as invité dans ta vie quelqu'un qui parfois aime travailler derrière le rideau.

Il est toujours en train de travailler à ce que tout concourt à ton bien. Si tu ne le vois pas au-devant de la scène, c'est qu'il est en coulisse.